alert arrow-left arrow-right bottin bureau close etablissements etat facebook intranet logo-csamore next open prev search

Tout un hommage pour l'enseignant à la retraite Jean-Guy Daoust

Publié le 15 octobre 2019

À l’initiative de deux de ses anciens élèves, l’enseignant de musique à la retraite M. Jean-Guy Daoust a été honoré le 8 octobre dernier à l’occasion d’un 5 à 7 durant lequel l’auditorium de l’école Jean-Baptiste-Meilleur (JBM) a été officiellement nommé « Salle Jean-Guy Daoust ».

En présence de plus de 200 anciens élèves et collègues de travail, M. Daoust était visiblement très ému de cet hommage initié par Éric Pelletier et Richard Ouimet.

Avec la complicité du président de la Commission scolaire des Affluents (CSDA), M. Thomas Duzyk, de la directrice de l’école JBM, Mme Huguette Guilbault et du service des communications de la CSDA, messieurs Pelletier et Ouimet ont réussi à rejoindre plusieurs personnes qui ont côtoyé M. Daoust, notamment lorsqu’il enseignait la musique à JBM et qu’il agissait comme chef de l’Orchestre Le Gardeur.

Du haut de ses 85 ans, M. Daoust était visiblement très heureux de revoir ses anciens élèves et collègues et surtout très touché de voir son nom inscrit sur la marquise de la salle où il a donné tant de spectacles avec ses élèves.

Pour Richard Ouimet, la force de Jean-Guy Daoust était sa passion pour la musique et l’humain. « C’était plus qu’un enseignant. Sa passion pour la musique et son dévouement auprès des élèves ont eu un impact considérable sur la vie de plusieurs personnes », a souligné l’ancien élève devenu enseignant.

Entouré de ceux qui lui ont permis de vivre sa passion d’enseignant et de musicien, Jean-Guy Daoust a tenu à remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont contribué au succès de ces retrouvailles, et ce, tout en promettant de revenir l’année prochaine afin de donner un concert-bénéfice dans la salle qui porte désormais son nom.

Parcours de M. Daoust

Initié à la musique dès l’âge de huit ans par des leçons de piano et des cours de chant, Jean-Guy Daoust décide de faire carrière en enseignement afin de partager sa passion pour la musique. À sa sortie de l’université, après un heureux passage à la réputée École de musique Vincent-d’Indy, sollicité par plusieurs commissions scolaires, Jean-Guy Daoust choisit de s’établir à l’école Jean-Baptiste-Meilleur. Passant des xylophones aux flûtes à bec avant d’arriver à convaincre les dirigeants de l’école et de la commission scolaire de faire l’acquisition de véritables instruments d’orchestre, Jean-Guy Daoust créa l’harmonie de Jean-Baptiste-Meilleur en 1973 : ce fut le début de l’Orchestre de JBM qui devint, au fil de ses participations et de ses prestations locales et internationales, l’Orchestre Le Gardeur.

En plus des concerts donnés à l’auditorium de JBM ainsi que ceux présentés dans les gymnases des écoles primaires de la Commission scolaire Le Gardeur, Jean-Guy Daoust obtint l’appui des parents et l’autorisation de la direction de l’école et de la commission scolaire afin de partir à l’étranger avec les élèves de son orchestre, chose qui ne se faisait pratiquement pas à l’époque. Dès lors, les voyages ne se comptent plus : Saint-Louis (Missouri), Denver (Colorado), Victoria (Colombie-Britannique), Toronto (Ontario), jusqu’à Whitehorse au Yukon!

Après plusieurs années à enseigner la musique à l'école JBM, M. Daoust termina sa carrière d'enseignant à l'école Félix-Leclerc, avant de prendre une retraite qu'il consacre à sa grande passion : la musique.

Nos remerciements à Laurent Charbonneau pour les photos du diaporama et au journal l'Hebdo Rive Nord pour la photo en une.

Retour