alert arrow-left arrow-right bottin bureau close etablissements etat facebook intranet logo-csamore next open prev search

Au secondaire

Migration Mosaïque

Un bouillonnement de création a eu lieu en fin d’année à l’école secondaire du Coteau.  La venue d’un artiste à notre école a été l’aboutissement d’un super travail d’équipe de plus de 200 élèves qui auront participé à une mosaïque collective chapeautée par l’artiste NAYAN.  Nelson Béguin qui se spécialise dans la coordination de mosaïque collective réalisée à partir de céramiques récupérées, de pièces fabriquées en atelier et d’objets trouvés.   Ce projet réalisé en 3 journées créatives ont permis aux élèves de voir l’aboutissement d’un processus de plusieurs étapes de réalisation de la mosaïque, de la fabrication des pièces, de l’application de l’émail et finalement du montage des pièces donnant la mosaïque sous le thème de la « migration ». La création de cette mosaïque a été l’occasion d’expérimenter une pratique créative et réflexive permettant de sensibiliser les participants à la gestion créative des déchets par l’utilisation des matériaux récupérés. 

  

  

 Je vous invite à visualiser le travail de plusieurs groupes de l’école secondaire du Coteau! Groupes impliqués : SE, plein air, hockey, reg sec 1-3-4-5.

Je tenais aussi à remercier la culture à l’école, le projet de l’école inspirante et la participation de la fondation Monique-Fitz Back qui ont fait en sorte que ce projet se réalise.

Bravo à tous les élèves qui ont ajouté une touche de magie dans notre école.

 Karine Pouliot-Lapointe

Enseignante en arts plastiques

                         

     Vertige!

                              

 

Les élèves de l'option Exploration culturelle de l'école secondaire du Coteau, en partenariat avec le Créalab de la ville de Repentigny et le centre d'escalade Horizon Roc de Montréal, vous présentent l'exposition Vertige! 

Cette exposition photo est l'aboutissement d'un projet interdisciplinaire mariant un sport extrême et des disciplines artistiques.

La démarche de création repose sur une approche thématique basée sur divers artistes tels que le sculpteur Giacometti, le peintre Marcel Barbeau, le danseur Akram Khan et le photographe Eadweard Muybridge qui ont été étudiés en classe. À l'école, des ateliers de médiation en photographie, en arts et en danse ont permis aux élèves de se familiariser avec les différentes disciplines artistiques afin de comprendre et de développer un processus artistique. Puis, pour s'habituer à l'altitude, les élèves ont visité l'observatoire de la Place Ville-Marie et y ont appris l'histoire de Montréal. Ensuite, ils ont relevé divers défis durant une journée d'esclalade au centre Horison Roc. Journée durant laquelle ils ont expérimenté le mouvement, la gravité et l'espace en le parcourant. Ce rendez-vous unique de haute voltige repose sur une réflexion, une introspection à partir de la sculpture L'Homme qui marche: "Et nous, sans savoir davantage qui nous sommes, mais forts de nos incertitudes et de nos faiblesses, nous pouvons marcher en soulevant le poids de notre vie, le coeur gonflé du désir de découvrir le monde de demain, déconcertant et imprévisible sans doute, mais par là même merveilleux et attirant (...) marchons avec audace vers un avenir à la fois certain et imprévisible. (...) tout nous révèle ici l'homme contemporain dans sa solitude, dans sa précarité." (La vie, les essentiels no 3242, interprétation par Paul-Louis Rinuy)

Finalement, les élèves ont réalisé, à l'école, une photo exploitant le light painting, incorporant ainsi les formes d'art étudiées et leur démarche artistique. En parallèle, quelques étudiantes, aidées par l'équipe du Créalab, ont réalisé un montage vidéo du projet en intégrant la musique du groupe des percussionnistes de la concentration musique de l'école comme trame sonore. 

Les élèves et leur enseignant, Christophe Surget tiennent à remercier leurs partenaires culturels et médiateurs: Éric Bergevin, photographe d'entrequatreyeux; Ismael Bellil et son équipe du Créalab; Maria Izquierdo et Alexandra Gagnon du centre Horison Roc; Les enseignantes Nancy Gilbert (danse), Catherine Jamieson (arts), Isabelle Larocque (arts) ainsi que Martine Lapointe et ses percussionnistes (musique).

Cliquez ici pour voir la vidéo du projet.

Cet automne, la Fondation Jeunes en Tête a demandé aux jeunes artistes de l'École Secondaire Paul-Arseneau d'illustrer sa mission : la prévention de la détresse psychologique.

Bravo à Léane qui, grâce à son oeuvre illustrant la santé mentale, remporte le concours design lancé auprès des élèves de l'école secondaire Paul-Arseneau.

Sa création sera reproduite par le designer Nathon Kong sur le veston qu'il confectionnera pour le président du conseil d'administration, afin de représenter la cause de la Fondation Jeunes en Tête.

Bravo aux participants dont voici quelques dessins retenus.


Des concerts de qualité à l’école du Coteau

 

Avant le congé des fêtes, les élèves de la concentration musique du Coteau ont offert de magnifiques concerts à l’école, devant leurs familles, leurs amis,  les membres du personnel de l’école et même des jeunes de 5eannée. Que ce soit en jouant dans l’harmonie scolaire ou dans des ensembles parascolaires, ils ont su impressionner tous leurs invités lors des concerts en soirées. Lors de la dernière journée de classe avant les vacances des Fêtes, les élèves de la concentration musique du Coteau ont accueilli les élèves de 5eannée de cinq écoles primaires. Ils leur ont offert un concert varié afin de leur présenter toutes les options offertes aux jeunes musiciens du Coteau. Ce fut une très belle réussite. Merci aux 3 enseignants qui ont su les diriger de mains de maîtres, Martine Lapointe, François Roux et Sébastien Roux, et aux enseignants des élèves de 5eannée qui ont participé au projet.

Les secondaire 1


La magie de Noël à l'école du Coteau



Les élèves de l’option arts plastiques de l’école secondaire Du Coteau s’impliquent afin de créer une magie de Noël à leur école.

Depuis le début du mois de novembre, les élèves d’option arts plastiques sec 1 Groupe 15 travaillent sans relâche avec créativité et passion pour enjoliver le milieu de vie de leur école. L’enseignante d’arts plastiques Karine Pouliot-Lapointe qui a supervisé ce projet est très fière du dévouement de ses élèves. Il est important de souligner la participation de quelques membres du personnel de l’école du Coteau dont Catherine Jaimieson. C’est en travaillant ensemble que nous arrivons à créer des projets artistiques dans nos milieux de vie.

Pendant cette réalisation, les élèves ont beaucoup appris sur eux. Ils ont pu mettre en pratique différents aspects du travail d’équipe. Ils ont appris à organiser tous les aspects d’un projet créatif : mettre en place un système d’organisation des équipes et partager les tâches, de l’esquisse à la réalisation du sapin.

Encore Bravo!

Joyeux temps des Fêtes

Voici un projet réalisé autour du mythe de l’effraie des clochers, oiseau nocturne malmené par l’histoire et qui figure dans de nombreux tableaux du Moyen-Âge, notamment chez Jérome Bosch qui affectionnait particulièrement ce rapace à la symbolique paradoxale.  Les élèves ont été amenés à réaliser une représentation personnelle de la chouette en papier mâché et fil métallique tout en questionnant la fonction symbolique des représentations animalières dans l’art. 

Caroline Tarte, enseignante en arts plastiques, école secondaire Paul Arseneau.

Une exposition à ne pas manquer

Venez voir le 27 avril 2018 de 7h à 16h, les installations lumineuses réalisées par 230 élèves guidés par Martin Brault, enseignant en arts plastiques à l’école Félix-Leclerc. Après de nombreuses discutions sur la disparition d’espèces animales, les conséquences du réchauffement de la planète et la dégradation des écosystèmes, ce projet se veut une réflexion sur le désengagement d’une société négligente engendrant ainsi une inquiétante érosion du fragile équilibre de la chaine de. Vie... Les Olimpides est une aventure de sensibilisation qui réunit des qualités artistiques, éducatives, environnementales, poétiques et politiques. Ce projet a déjà reçu le prix du jour de la terre et Image de l’art. Au plaisir de vous y rencontrer.

Le spectacle de danse à Paul-Arseneau, l’histoire d’une passion !

Le spectacle de danse à Paul-Arseneau, l’histoire d’une passion !

C’est sur les planches du théâtre Hector-Charland, le 23 mai dernier, que les danseurs de la concentration artistique ont pu démontrer leur savoir-faire. Après toute une année de recherche chorégraphique et de projets en interprétation, les élèves de 2e à la 5e secondaire ont présenté leurs danses inspirées par les contes de leur enfance.

Une expérience scénique magique où les élèves doivent mettre de l’avant leur confiance et où ils présentent à leurs familles et amis tout le travail accompli.

Bravo aux élèves !

De la musique à ESPA

      

Le concert de musique des élèves de notre école s’est déroulé mardi le 30 mai dernier. Avec un public de près de 200 parents et amis, cet événement musical aura bouclé la boucle de la série de productions enlevantes proposées par nos jeunes cette année.

Pour l’événement, chant et mélodies de tous les styles furent au rendez-vous. Bravo à madame Kim-Ève Paradis et monsieur Marc Landreville, tous deux enseignants responsables, ainsi qu’à leurs élèves talentueux !

Pour plus de photos, cliquer sur ce lien.

ESPA au Pays imaginaire !

C’est au coeur de son agora transformée en un univers féérique, les 15, 16, 17 et 18 mai dernier, que les élèves finissants au programme régional de concentration artistique ont présenté leur adaptation du conte Peter Pan

Pour cette 6e édition du projet annuel de « comédie musicale » de Paul-Arseneau, c’est un public de 3500 personnes qui aura assisté à un total de huit représentations.

Pendant cette semaine magique et haute en couleurs, le personnel de l’école, les élèves de même que près de 2000 enfants des écoles primaires de la région se sont déplacés pour plonger dans l’univers de Peter Pan, Wendy, Crochet et leurs amis. Les yeux remplis d’étoiles, ils ont quitté le coeur joyeux, salutant de belle manière le travail colossal de l’équipe de production. La semaine s’est terminé en beauté lors de deux représentations en soirée qui, en faisant salle complète, ont permis de croire que la magie opère réellement dans notre belle ESPA !

École de l'Odyssée

N'oubliez pas! Plus que quelques jours pour visiter notre exposition.

exposition à l'école de l'Odyssée

École Du Coteau

Des résultats impressionnants pour la concentration musique du Coteau.

Après des concerts de fin d’année de qualité, les 210 élèves de la concentration musique de l’école secondaire du Coteau viennent, encore une fois, de prouver qu’ils font partie des meilleurs musiciens du Québec. Du 18 au 20 mai 2017, ils ont participé au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec, à Sherbrooke. Ils y ont récolté 6 notes d’OR et trois podiums. C’est devenu une habitude pour eux, mais ça reste un exploit.

L’harmonie de secondaire 1, composée d’élèves qui ont découvert les instruments de l’harmonie scolaire en octobre, a obtenu une magnifique note d’OR avec une prestation énergique à leur image, se méritant ainsi une note de 87,5 % dans la catégorie F concentration. L’harmonie de secondaire 2 a elle aussi obtenu une note d’OR avec une belle performance en se méritant 88,5 % dans la catégorie E concentration. De son côté, l’harmonie de secondaire 3 a atteint la deuxième marche du podium avec une note de 89,5 % dans la classe D concentration, et ce, dans des conditions particulières. Un résultat dont ils peuvent être fiers.

Les efforts de nos plus vieux ont été drôlement bien récompensés. L’harmonie de secondaires 4 et 5 a mis la main sur la deuxième position dans la classe B concentration avec une note de 91 %, à moins d’un point de la tête. Ils sont ainsi passés devant des orchestres de haut niveau dans une catégorie difficile à gagner.

Le Stage Band Junior du Coteau, dirigé par François Roux, a donné le ton de la compétition dans la catégorie C concentration et ils y ont remporté une note d’OR, avec un résultat de 86 %. Une belle victoire pour ces jeunes musiciens de secondaires 2 et 3.

Finalement, le Stage Band du Coteau, dirigé par Gaston Thibault et composé d’élèves de secondaires 3-4-5, a remporté pour la cinquième fois la 1ère position dans la catégorie A concentration. Leur note de 94,5 %, obtenue grâce à une performance mature, leur permet donc de devenir, encore une fois, le meilleur stage band junior au Québec. Ces jeunes qui jouent avec leur cœur nous rendent très fiers d’eux.

Félicitations à tous nos jeunes, qui ont eu un comportement irréprochables tout au long du festival et qui, en plus, ont joué comme des pros. Un gros merci et bravo encore aux trois enseignants : Martine Lapointe, François Roux et Gaston Thibault. Sans vous, rien de tout ça ne serait possible.